Les livres de la terre fracturée, tome 2 : La Porte de cristal de N. K. Jemisin

J’ai lu, 493 pages, 2016, Fantasy

J’ai mis 4 ans à me lancer dedans après ma lecture du premier, parce que celui ci m’avait bien marqué. Du coup j’avais peur de lire la suite. Mais c’est enfin chose faite, et maintenant je ne pense pas que j’attendais pour lire la suite, parce que je suis rassurée.

Pour rappel pour ceux qui ne connaîtraient pas la série, on est sur une fantasy matinée de SF (enfin, avec des thèmes qui sont normalement classique à la SF mais qui sont traités de façon fantasy). Dans le premier pour moi on était totalement dans de la fantasy, de la fantasy apocalyptique d’ailleurs. Mais dans le second on se rapproche encore plus de la SF (plus que juste le coté post-apo déjà présent avant).

Nous somme sur une planète qui n’a qu’un seul continent. Et ce continent tremble tant et plus.
Du coup régulièrement, il y a ce qu’on appelle des saisons. Une saison est une catastrophe mondiale, souvent à cause d’une très forte éruption volcanique, qui provoque un hiver sur plusieurs années ou divers problèmes aboutissant à la mort d’une bonne partie de la population. Pendant les saisons les humains rentrent en mode survie, et plus rien d’autre ne compte.

Dans ce monde il existe les Orogènes. Ceux ci peuvent contrôler la terre (de façon magique). Ce qui fait qu’ils sont à la fois les sauveurs (on ne peux pas avoir de stabilité sans eux) mais aussi les destructeurs (souvent les saisons sont provoquées par un ou plusieurs orogènes). De tout temps on a donc cherché à trouver des moyens de les contrôler, de les contenir …
Dans le présent de la série, une saison vient d’être déclarée. Pour nos personnages principaux, il est évident que cette saison est différente des autres. Cette fois ci ce n’est pas juste quelques années à se serrer l’estomac, mais plusieurs centaines qui vont arriver. La survie de l’humanité n’est vraiment pas sure sur un temps si long.

Nous suivons plusieurs personnages qui se retrouvent donc embarqués dedans.
Autant vous dire que ça n’est vraiment pas une série joyeuse. On est totalement dans la tragédie et l’ambiance générale est bien plus proche de La route de Cormac McCarthy que du Seigneur des anneaux.
L’horreur prend différentes facettes ici, aussi bien dans la façon dont les humains traitent les orogènes comme des esclaves, la façon dont les populations les détestent au plus profond de leur cœur ou la façon dont la nature se change quand une saison arrive pour devenir prédatrice.

Pour ce qui est de ce tome ci.
Essun a retrouvé Albâtre grièvement blessé et ils se carapatent dans une com (communauté) ou se sont réfugiés de nombreux orogènes « sauvages ». Albâtre veut lui enseigner tout un pan de son pouvoir qui est inconnu à Essun, mais il manque de temps pour son enseignement. En effet il est dans une telle douleur qu’il n’est en état de parler que quelques heures au mieux chaque jour.
Il se trouve qu’Albâtre a un secret, et qu’il pense pouvoir modifier la terre si profondément qu’il n’y aurait plus jamais de Saison dans le futur. Essun arrivera-t-elle a prendre sa suite dans cette mission insensée?

Nous avons aussi un nouveau point de vue, celui de Nassun, la fille d’Essun. Celle ci a assisté à l’assassinat de son petit frère par son père, car celui ci a une peur et une haine profonde des orogènes. Et Nassun en est aussi une. Mais elle sait que son père l’aime et elle joue sur ce point la pour survivre. Elle réussi à l’embarquer dans une folle épopée à travers le continent qui est en train de se déliter à cause de l’arrivée de la Saison.

Pour les deux la survie au jour le jour va se jouer de peu à de nombreuses reprises. Elles vont devoir apprendre à maîtriser des parties de leurs pouvoir qui leurs étaient inconnues avant.

Dans le premier tome on suivait le tout début de la saison, quand les humains n’étaient pas encore vraiment en mode survie. Dans ce tome ci on est vraiment dedans et les choses se durcissent. Des choix très difficiles s’annoncent et on ne sait vraiment pas d’une page sur l’autre si la situation va s’améliorer ou se détériorer pour chaque personnage.

Mais en même temps, ce tome ci apporte de nouvelles possibilités. On peut vraiment dire qu’il ouvre la porte. Et du coup on voit apparaître tout un pan d’espoir qui n’était pas la avant. J’ai trouvé l’ensemble vraiment bien fait.

J’ai vraiment adoré la façon dont l’intrigue principale avance. En fait j’ai l’impression d’avoir dévoré ce tome. Je pense que j’aurais pu lire la suite directement après sans aucun problème.
Limite ça me manque un peu maintenant, même si je suis passé à autre chose.

Je pense que la suite ne traînera pas trop. J’ai adoré !






Mon avis sur les autres tomes de la série.
D’autres avis : Célindanaé, ApophisLutinXapurLe Chien critiqueGromovarZinaBaroonaSymphonieElhyandra, Tachan, Frankie, les Chroniques du Chroniqueur

13 commentaires sur “Les livres de la terre fracturée, tome 2 : La Porte de cristal de N. K. Jemisin

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour le lien
    J’ai vraiment adoré cette saga, l’autrice a été super forte dans ses concepts et elle a su me surprendre en se renouvelant d’un tome à l’autre,vcependant le 1 reste mon préféré par le déroutement que j’ai ressenti ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Moins enthousiaste que toi car j’avais trouvé certains côté très longs comme toute les parties dans la com d’Essun. Comme je t’avais dit dans un C’est lundi, du coup, je traîne un peu des pieds pour lire le tome 3…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :