Sandman Slim, book 4: Devil Said Bang de Richard Kadrey

HarperVoyager, 416 pages, 2014, Urban fantasy

Un tome assez chaotique, mais l’univers me plait toujours autant.
Plus la série avance plus on est sur un coté Rock ‘n Roll bien fun. Le héros est un taré(freak) totalement abîmé par la vie qui se fiche totalement de la morale de ses actions ni de ce que les autres pensent de lui. Il entend bien faire chier le plus de monde possible, et si possible les personnes qui le méritent selon lui.

Pour l’histoire de ce tome, en fait on est plus sur une intrigue de développement de personnage au fur et à mesure qu’un vrai scénario. En dehors des 100 dernières pages ou un truc se met en place. Le héros, James Stark, est devenu par un concours de circonstance le diable.
Il s’agit d’un titre qui vient avec certains pouvoirs donnés par une armure magique. Avec ce titre il est en charge de l’enfer.

Mais c’est vraiment son enfer personnel en fait. Parce qu’il s’agit d’une charge principalement bureaucratique. Tout ce qu’il déteste quoi, lui l’homme d’action qui prend son pied à buter du zombie.
Réunions, comités de décision, dossiers à signer … il est vraiment mal parti !
J’adore l’humour qui est mis en place.

And that’s not even the worst dream. The worst are when I wake up sweating from nightmares about city-planning meetings. Swear to God. I dream about signing papers. I dream about progress reports on freeway repairs. About digging through mile-high piles of office supplies for Post-its and paper clips.
I’m a magician, an ex-gladiator, a killer, and now the Devil himself and my greatest night terrors revolve around lost memos and trying to remember the Hellion word for “incentivize.”


Heureusement, son quotidien est parsemé de moments funs où des gens tentent de le tuer.
Il va falloir qu’il trouve rapidement un moyen de déléguer, ou de trouver une personne à qui refiler la patate chaude …
Sans parler du fait que quand il était parti à l’origine il avait dit à sa copine qu’il reviendrait dans 3 jours, et bien sur le fait que « Saint James » sa moitié ange (il est un nephilim, une abomination aux yeux de tous) l’a quitté et a rejoint la Terre. Il ne sait pas si celui ci n’a pas provoqué plus de catastrophes depuis …

En gros on a un tome qui dans ses 2/3 est Stark qui tente  de résoudre tout ces problèmes. Il faut attendre le dernier tiers pour qu’une vrai intrigue de tome arrive, avec une menace inconnue sous la forme d’un drôle de fantômes de petite fille qui débarque et tue des vivants à coup de couteau (alors que normalement les fantômes ne peuvent pas interagir avec les vivants).

Du coup je dirais que ce tome était clairement un tome de transition, mais qu’il était vraiment fun.

Franchement, si vous cherchez une série déjantée, pleine d’humour et rock ‘n roll, n’hésitez pas à aller voir du coté de celle ci. Elle coche toutes les cases !



Mon avis sur les autres tomes de la série.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :