Les derniers parfaits de Paul Beorn

Mnémos, 322 pages, 2012, Fantasy

Fluide et page-turner, cette lecture a été une bonne découverte.

On est sur une fantasy inspiré par l’histoire des cathares. Le royaume de France est en guerre contre les légion Cathares. Celles ci, aidées par leurs démons effroyables, progressent rapidement dans le pays dans une avancée improbable.

Cristo est un prisonnier de guerre des Cathares. Obligé de travailler sans fin pour aider ses adversaires lors de leur avancée, il fini par trouver une faille et à s’échapper avec 3 autres prisonniers. Attachées ensemble avec des fers magiques incassable, les quatre personnes, que tout sépare, vont devoir travailler ensemble pour s’en sortir.

On les cherche vers la France, du coup ils décident de prendre le chemin inverse : s’enfoncer en pays Cathare. Ils espèrent arriver à rejoindre les armées du prince de France qui est actuellement en train de préparer l’assaut de la capitale Cathare …

Commence une course poursuite en pays ennemi, utilisant tout les subterfuges possible …
Ce voyage va leur permettre de vraiment découvrir ce que sont vraiment les Cathares. Entre religieux extrémistes et adeptes de la voie ancienne pacifistes, entre horreurs et acceptation, ce pays est très marqué et fascinant.

On est sur un vrai pays turner. L’ensemble se lit vite et bien, sans temps mort ou longueurs.
Le style est vraiment efficace et ça donne un texte vraiment prenant.

J’ai trouvé les personnages vraiment attachants. Leurs interactions fait vraiment beaucoup de l’intérêt de l’ensemble. On a plaisir à les suivre.

Pour les lecteurs qui ont découvert l’auteur grâce à son dernier succès, Calame, mais qui n’ont pas encore essayé d’autres titres, vous ne serez pas dépaysés.

On est vraiment exactement sur le même type de récit, avec les même problématiques, les même horreurs, la même dualité homme/femme et les luttes associées … On a aussi le même genre de magie (je le dis ici parce que ça n’est pas un spoil comme dans Calame).
Je l’ai trouvé un poil en dessous de Calame dans l’ensemble, mais ça reste vraiment très satisfaisant de découvrir ce genre de bonnes lectures.

En fait, ayant lu le second tome de Calame très récemment, j’avais l’impression d’en lire un préquel.

J’avoue que j’étais un peu moins fan du final de ce livre. J’avais un peu l’impression de partir sur un autre livre qui n’avait rien à voir d’un coup. Disons que le changement est brutal et ne m’a pas vraiment embarqué. Ou du moins moins que le reste du livre.
Peut être que la comparaison avec Calame qui avait un final totalement dans son thème a joué sur mon avis, vu que je ne m’attendais pas du tout à un final de ce genre et que du coup ça m’a un peu déçu.

Néanmoins je pense que c’était tout de même une bonne lecture. Je ne suis pas du tout déçue de l’avoir sorti et je le recommande !

En plus c’est un one-shot, et il existe en poche.



Livre lu en LC avec Stéphanie Chaptal du blog De l’autre côté des livres.
Autres avis sur ce livre : …

6 commentaires sur “Les derniers parfaits de Paul Beorn

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :