Andrea Cort, tome 2 : La troisième griffe de Dieu de Adam-Troy Castro

Albin Michel Imaginaire, 464 pages, 2021 VF (2009 VO), Science-fiction

Comme le premier tome on est sur un excellent policier de SF, très recommandable. Et ce même si j’ai eu un peu à me remettre dedans au tout début.

Nous continuons à suivre Andrea Cort. Celle ci est maintenant procureur extraordinaire pour le corps diplomatique. Ce qui signifie en gros qu’elle n’a plus à attendre les ordres et qu’elle peut choisir elle même les affaires qui l’intéressent le plus.

On lui glisse à l’oreille qu’elle ferait bien de s’intéresser à la demande de la famille Bettelhine, alors elle décide de le faire.
Cette famille est l’une des plus riches de la galaxie. En fait ils sont tellement riches qu’ils sont indépendant et possèdent plusieurs planètes, dans lesquelles ils ont mis en place une espèce de monarchie. Comment sont-ils devenus ce qu’ils sont? En étant marchand d’arme bien sur, le métier le plus profitable qu’il soit. Une dynastie de marchands d’armes depuis des générations et des générations.

Le truc c’est que Andrea ne sait pas ce qu’ils lui veulent vu que le chef de famille attend qu’elle soit arrivée sur place pour le lui expliquer en face. En plus elle n’a que très peu d’amour pour ce genre de commerce et ceux qui le pratiquent, donc le fait qu’on veuille tester sa patience a tendance à lui mettre les nerfs. D’autant plus qu’elle est victime d’une tentative de meurtre à peine a-t-elle mit les pieds dans la zone. On tente de l’assassiner avec la Troisième griffe de Dieu, un artefact très ancien et très mortel.

Mais on passe vite à autre chose et le vrai coup de théâtre se produit un peu après. Alors qu’Andrea, des parents de la famille Bettelhine venu l’accueillir et d’autres invités et employés mis à l’honneur sont dans l’ascenseur spatial royal qui les amène tranquillement sur la terre ferme en venant de l’espace, un meurtre horrible a lieu.

Ce meurtre touche beaucoup Andrea, parce qu’il a de nombreux points communs avec la précédente tentative. Le même artefact ancienne est utilisé.
Le mystère est vraiment entier. Pourquoi as-ton assassiné cette personne la? Pourquoi avec la même arme que sa tentative précédente? En quoi est-ce lié à elle? Qui dans ce huis clos très restreint peut-il être l’assassin? Evidemment Andrea décide qu’il est de son devoir d’enquêter. L’assesseur est en arrêt d’urgence en plein milieu de son trajet, et en attendant les secours c’est un moyen comme un autre de ne pas paniquer et d’être constructif …

Comme je le disais au dessus j’ai eu du mal avec le début. Environ les 70 premières pages. J’avais l’impression de ne plus lire le personnage que je me rappelais du tome précédent. Loin de la jeune femme sure d’elle même qui mène ses enquêtes d’une main de fer, on en suit une perdue dans sa vie, avec les hormones en feu et se préoccupant plus de sa relation amoureuse que de ce qui se passe autour d’elle.

Pas que je n’apprécie pas qu’elle évolue, elle en avait définitivement besoin ça c’est sur, mais j’ai trouvé ce passage long et un peu pénible. Heureusement qu’une fois que le meurtre est commit elle se ressaisit et l’ensemble redevient bien intéressant.
Je précise que c’est totalement fait exprès pour faire évoluer le personnage. On le fait démarrer tout en bas pour qu’on apprécie ensuite encore mieux sa remontée spectaculaire et l’évolution qu’elle entraîne ensuite.

En gros on trouve un équilibre enter la froideur du personnage du premier tome et le mélo de ce qu’elle était au début de celui ci. Et le mélange est très bien réussi. On a un personnage plus équilibré et qui est un plaisir à suivre !

Pour ce qui est de la suite j’avoue que les premières révélations sont facilement devinable (le contexte et les secrets de certains personnages). Je pense que c’est fait exprès parce que je ne suis pas du tout une spécialiste du roman policier qui fait les liens parce qu’elle les a vu déjà plein de fois avant.

Et de toute façon la vrai découverte arrive après et elle est vraiment inattendue. Ça n’est donc pas un mauvais point. C’est même un bon point ici parce que ça donne au lecteur l’impression qu’il est intelligent parce qu’il a anticipé des trucs, alors qu’on va le berner quelques pages après avec d’autres éléments impossibles à deviner. Très bien réussi !

Dans l’ensemble cette série continue sur sa bonne lancée et j’espère vraiment que la suite sera traduite !





Mon avis sur le tome précédent.
D’autres avis sur ce livre : Yuyine, Tachan, Chut Maman Lit, Zina (les pipelettes en parlent), Herbefol, Justaword, La Geekosophe, Salhuna, Célinedanaë (Au Pays des Cave Trolls), L’Epaule d’Orion, Un Papillon dans la Lune, Apophis, Le Chien critique, Les Lectures de Shaya, Xapur, Les lectures du Maki, …

14 commentaires sur “Andrea Cort, tome 2 : La troisième griffe de Dieu de Adam-Troy Castro

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :