The Riyria Chronicles, book 4: The Disappearance of Winter’s Daughter de Michael J. Sullivan

Année de sortie : 2017
Éditeur : Auto-édité
Nombre de pages : 490
Genre : Fantasy
Mon avis
Encore un tome bien sympa dans cette série préquelle aux Révélations de Riyria et qui change un peu de thème par rapport aux précédents tout en restant dans les thématiques intéressantes de la série principale. 
Notre duo est payé par un riche marchand qui pense que sa fille a été assassinée. Celle ci est une comtesse, nouvellement mariée, et elle a en effet disparu depuis quelques jours maintenant sans donner signe de vie après une attaque dans laquelle on a trouvé son conseiller mort. Le père pense que son mari c’est débarrassé d’elle après avoir empoché la très conséquente dot du mariage et demande à Riyria d’aller enquêter sur place.
Mais arrivé sur place le duo Riyria se rend compte que la situation est peut être plus complexe que le père l’imaginait car dés qu’ils commencent à poser des questions en pleine ville sur la comtesse on tente de les assassiner. Et en plus le mari n’avait aucun intérêt à se débarrasser de sa nouvelle femme en se moment car elle ne lui avait encore donné aucun héritier alors que la question de la succession au trône du pays tout entier se fait maintenant et qu’il est dans la liste très réduite de ceux qui pourraient être choisis … pourquoi a-t-on fait disparaître la comtesse? est-elle morte? que se passe-t-il vraiment dans cette ville surpeuplée?
Comme toujours dans cette série ce qui fait son intérêt principal se sont les personnages principaux, leurs dialogues, leurs interactions et leur façon complémentaire de tenter de régler l’affaire chacun de leur coté. On retrouve donc avec plaisir ce coté la dans ce tome, avec toujours cet humour bien présent et dont je ne me lasse pas.

Ce tome est marqué aussi par le début d’une remise en question par Royce. Jusqu’ici c’était le personnage qui avait le moins évolué, car il est très prudent et il ne s’attache pas facilement. Il lui a fallu donc un long moment avant de se rendre compte qu’il tenait vraiment à Adrian et Gwen. C’est un gros changement pour lui et il se rapproche de plus en plus du personnage qu’on connaissait dans les Révélations.

Pour ce qui est de l’histoire de ce tome j’avais une idée en tête sur l’intrigue au départ, qui correspondait au thème de l’église qui tente encore et toujours d’accroitre sa réputation et son pouvoir car depuis le début c’est vraiment ce thème la qui est au centre de toute l’histoire de cette série préquelle. Du coup il y a des passages au tout début ou j’ai un peu rechigné car j’avais peur d’avoir déjà tout deviné et d’être déçue.
Mais non en fait pour une fois ce tome ci était différent. Certes ce thème est toujours présent mais en fond, dans la politique locale, pas directement dans l’intrigue de la disparition. Et on s’en rend compte assez rapidement finalement ce qui m’a permit de me détendre et d’apprécier le tome à sa juste valeur. 
Pour autant ce n’est pas non plus un sujet neuf vu qu’il est question ici des droits des elfes et des autres races et peuples par rapport aux humains qui dominent tout, un des sujets phares de la série principale. C’est un sujet très complexe et qui est traité ici d’une façon forte et très touchantes au travers toute une série de personnages.
Et je dois avouer que j’ai vraiment apprécié ces personnages secondaires. Ils sont tous intéressants avec leurs forces et leurs faiblesses, leurs combats et leur façon de se défendre contre une domination qui rend leur vie très difficile.
Finalement c’est une histoire très triste mais qui reste racontée avec un ton assez léger et de l’humour comme toujours avec cette série. Et j’adore ce mélange, on passe par tellement de sentiments différents tout au long de ce tome, il a vraiment su me toucher.
17/20
Mon avis sur les tomes précédents de cette série : tome 1 : The Crown Tower, tome 2 : The Rose and the Thorn, tome 3 : The Death of Dulgath,
Mon avis sur les autres tomes de la série Les Révélations de Riyria : tome 1 : La Conspiration de la couronne, tome 2 : La Tour elfique, tome 3 : L’Empire de Nyphron, tome 4 : Tempête d’émeraude, tomes 5 et 6 : L’Héritier de Novron,

3 commentaires sur “The Riyria Chronicles, book 4: The Disappearance of Winter’s Daughter de Michael J. Sullivan

Ajouter un commentaire

  1. Je ne lis pas de Tome 1-2-3 ……………. cela me saoule. J'aime le changement dans mes lectures.MAIS j'admire ta persévérance, tu dois y trouver du bonheur, c'est le but.Bonne soirée, FLaure

    J’aime

  2. Moi c'est l'inverse, je trouve qu'une intrigue qui se fini en un seul tome est en général trop courte pour moi (pas tout le temps, en policier/thriller ça va par exemple, mais dans la grande majorité des autres cas), et j'aime bien retrouver des personnages connus parce que vu qu'on les connait déjà ça fait plus de pages consacré à l'intrigue dans les tomes suivants, vu qu'on n'a pas à expliquer le monde, le passé ou la famille des personnages 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :