Verity Long, tome 1 : Esprits du Sud de Angie Fox

Alter Real, 342 pages, 2019, Urban fantasy

Je ne m’attendais pas à autant apprécier ce premier tome. J’étais un peu refroidie par mes échecs sur les derniers essais que j’avais fais dans le genre et qui étaient mal tombés.
Mais celui ci est vraiment passé tout seul. Je l’ai terminé dans la soirée, bien plus rapidement que j’imaginais.

On suit Vérity Long, jeune femme du sud des états unis, venant d’une vieille famille ruinée. Tout ce qu’il lui reste c’est le manoir familial que lui a légué sa grand mère (mais sans les terres autour, qui ont été vendues et transformées en lotissement).
Vérity a besoin d’argent, elle c’est séparé de son ancien fiancé la veille de leur mariage après que celui ci ai agressé sa sœur lors des répétitions du mariage (et pour d’autres raisons qu’on n’apprend que bien plus tard dans le tome).

Celui ci vient aussi d’une vieille famille mais la sienne est très riche. Il lui a attenté un procès pour avoir gâché la fête et a refusé de payer les frais du mariage grandiose qui avait été organisé, qu’il avait refusé d’annuler malgré leur séparation de la veille. Du coup elle doit vraiment beaucoup d’argent à plein de monde, que ça soit pour son avocat, le traiteur, la location de la salle …

Quand le tome commence elle vient de vendre tout les meubles antiques de sa maison, et il ne lui reste plus rien en dehors d’un futon dans le salon.
L’autre problème est sur son ex fiancé a sali son nom, la traitant de croqueuse de diamant, et du coup tout les clients de son agence de design ont annulé leurs commandes. Elle se retrouve donc sans revenu.

C’est sans ses circonstance que Vérity se retrouve avec le seul objet qui n’a pas été vendu lors de la vente des meubles, un vieux vase. Elle décide de lui rendre un peu de son lustre histoire de voir si il peut lui rapporter un peu d’argent aussi. Elle le vide et le nettoie.

Mais ce qu’elle ne savait pas, c’est que ce n’était pas un vase, mais une vieille urne funéraire. Et voila qu’elle a déversé les cendres dans ses rosiers, pensant que c’était juste de la poussière accumulées avec les années.

Et il se trouve que le fantôme du défunt n’est pas du tout content qu’on ai détruit ses cendres. Il se retrouve lié à la maison et aux rosiers au lieu du vase. Et il le fait savoir à Vérity.
Celle ci n’avait jamais vu ou sentit un fantôme avant. Elle est vraiment surprise au départ mais doit bien se rendre à l’évidence qu’il y a bien quelqu’un qui lui parle et qui apparaît en transparence devant elle.

Celui ci fini par lui dévoiler qu’il s’appelle Francky et qu’il est l’arrière grand oncle de son ex fiancé. Il faisait parti d’un gang lors de la prohibition et il sait ou est enterré un magot qui n’a jamais été découvert. Il propose de guider Verity vers ce magot en échange de son aide pour remettre les cendres dans l’urne …

Verity n’a rien à y perdre si ça lui permet de garder ensuite sa maison. Elle décide de le suivre … mais elle ne se doutait pas qu’elle allait découvrir une demeure ancienne hantée, seulement pas par un gentil fantôme qui ne fait que parler et être transparent …

C’est vraiment le tout début des aventures du duo formé de Vérity et Francky. De l’humour, un mystère, de l’action, franchement je n’ai pas été déçue. J’ai trouvé l’ensemble vraiment très sympa.

Déjà les histoires de fantômes on n’en voit pas tant que ça en urban fantasy. Et ici ils n’ont pas de pouvoirs spéciaux, en dehors de ce qu’ils se souviennent et de ce qu’ils ont pu voir dans leur vie et « non vie ».
Ils ne sont pas non plus surpuissants, ils ne peuvent pas s’éloigner des lieux qui ont été forts pour eux, lieu de vie, de mort ou qu’ils fréquentaient étant vivants.

Le reste part sur une enquête sur le passé de la ville, pour découvrir ce qui a pu énerver des fantômes dans un lieu qui était paisible avant.
J’ai bien aimé l’enquête, les relations entre les personnages. Il y a de nombreux personnages sympathique, agréable à suivre dans le tome, et j’ai bien envie de continuer à les suivre, notamment les amis et les alliés de Vérity …

Après ce n’est pas non plus LA série, ça n’a rien de très très original dans l’enquête par exemple, mais le reste suffit je trouve a donner une âme à l’ensemble et a en faire une lecture très plaisante et prenante.
L’ensemble fait plus penser à un mélange entre un « cozy mystery » et de l’urban fantasy, avec une ambiance décontractée et fun.

Bref, je lirais la suite avec grand plaisir !

Ce livre entre dans le challenge S4F3

5 commentaires sur “Verity Long, tome 1 : Esprits du Sud de Angie Fox

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :