Hellequin Chronicles, book 2: Born of Hatred de Steve McHugh

47North, 508 pages, 2012, Urban fantasy

De l’Urban fantasy vitaminée !

Dans ce monde mâtiné de surnaturels, les dieux antiques, tout panthéons réunis, existent, ainsi que tout plein de créatures et pouvoirs magiques différents (druides, sorciers, enchanteurs, mages …). Les plus puissants règnent sur l’île d’Avalon, où est réuni le grand conseil. Les humains sont majoritairement au courant que le surnaturel existe, du moins tout ceux en rapport avec la politique, la police, ou les affaires. Les problèmes entre les humain et le monde surnaturel sont séparées. Au final par exemple il existe trois systèmes de police différents, une inter espèces (les garous règlent les problèmes internes de garous par exemple), une inter humains (notre police normale) et une qui fait le lien entre les deux mondes.

C’est cette dernière qu’on suit dans ce tome.

Le héros, Nathan, aide son ami de longue date, Tommy, qui est détective privé. Celui ci a été chargé officieusement (car aucune enquête officielle n’a été ouverte) par la police de surveiller un détenu qui est sorti d’une prison surnaturelle après 15 ans d’emprisonnement. Cela peut sembler long mais en fait ça ne l’est pas sachant qu’il n’est pas rare pour un surnaturel de vivre entre 500 et 1000 ans. L’ex-détenu est un garou qui avait violé et tué 5 femmes humaines et qui a été condamné.

Nathan comprend tout de suite qu’il y a un problème. Déjà il n’aurait jamais du pouvoir sortir si rapidement, et en plus il se fait loger dans un penthouse de luxe et semble avoir un compte en banque illimité. Il y a forcement quelqu’un ou une organisation très puissante et riche derrière.
En fouillant son appartement, il découvre plusieurs photos de femmes ayant récemment disparu prisent à leur insu, ainsi qu’un lien avec une ferme isolée. Et de la l’enquête commence… Rapidement ils vont fouiller la ferme, et ce qu’ils découvrent est horrible, l’oeuvre d’un tueur en série.

Mais pour Nathan une chose cloche. Une des victimes avait de très puissants sorts de protection sur elle, du genre que même lui aurait du mal à percer. Hors il semble que ça n’ai pas empêché le tueur qui est passé au travers très rapidement.
Du coup pour lui il est évident que le garou ne peux pas être le coupable, même si il semble tout désigné …

On est sur de l’enquête matinée d’action. Avec certains passages assez gores vu le thème.

Comme le tome précédent, on alterne deux lignes temporelles, une dans le passé et une dans le présent.

On n’est pas la sur un personnage principal qui apprend à se servir de ses pouvoirs, mais plus l’inverse, un personnage très âgé et déjà très puissant qui fait tout pour ne pas dépasser ses limites car il pourrait devenir fou et dangereux. En effet il est un sorcier et la magie l’appelle. En permanence elle est la, dans sa tête, demandant à être utilisé à son maximum. Si il cède il deviendra un Cauchemars, une créature maléfique que tout Avalon recherchera pour abattre.
Du coup plus il est puissant, plus l’appel de la magie est fort et dangereux.

Dans chaque tome jusqu’ici il tombe justement sur des ennemis qui le poussent à bout. Et à chaque fois il est au bord du gouffre. Et pourtant il n’hésite pas, si c’est pour sauver un de ses amis ou une personne qu’il aime, tant pis si il sombre. Il le fera même avec plaisir si il le faut vraiment.

Dans ce tome ci on en apprend plus sur son passé, sur ce qu’il était avant. Car oui, il était connu sous le nom d’Hellequin.
Je dois avouer que ce personnage mythologique m’était inconnu. Au départ je pensais qu’il s’agissait qu’une invention de l’auteur, mais en fait pas du tout. C’est un personnage assez obscur car personne ne sait vraiment d’ou vient la légende à l’origine.

Je vous inclus une partie de l’article wikipedia pour ceux qui ne connaissent pas plus que moi :

« On a ainsi cherché l’étymologie du mot Hellequin parfois dans celui de roi des Aulnes (Erlekönig), et plus souvent dans celui de Hell’sking, en allemand ‘Helle könig, roi de l’enfer. On en a fait le fils d’Héla (Hela-Kjon = l’engeance d’Héla), Héla, reine des trépassés chez les anciens Germains, qui elle aussi avait le même nom que l’enfer. Son gosier toujours ouvert ne se remplissait jamais. Héla, et les loups de la guerre aurait été apportée en Normandie par les Vikings. « 

En gros on n’est pas sur un personnage de gentil, mais plus sur un qui est censé faire peur.

Bref, ce que j’aime dans cette série c’est qu’on est toujours sur une intrigue très solide et complexe. Pas le genre qui se résout tranquillement ou rapidement. Et l’ensemble est vraiment centré la dessus. Il y a beaucoup de retournement de situation et d’avancées importantes de l’intrigue tout du long.

L’enquête nous permet également de découvrir de nouveaux éléments de ce monde que le héros avait redécouvert dans le premier tome après avoir retrouvé la mémoire. Avalon nous parait toujours un peu obscur car l’île est lointaine et on ne rencontre pour l’instant principalement que des employés chargés de la bonne marche de l’ensemble. Mais on s’en rapproche de plus en plus à chaque tome

On ne sait donc toujours pas qui est derrière toutes les horreurs ce qu’on découvre au fur et à mesure, en fond. C’est un peu normal me direz vous, vu qu’il s’agit de l’intrigue principale de la série et qu’on n’en est encore qu’au tout début. Mais en tout cas ça me donne envie de lire les suivant assez rapidement, pour en savoir plus.

J’adore ce genre d’urban fantasy et je continuerai la série avec plaisir !



Mon avis sur les autres tomes de la série : Ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :