The Green Bone Saga, book 1: Jade City de Fonda Lee

Orbit, 560 pages, 2017, Fantasy

J’ai aimé cette lecture, mais juste pas autant que j’aurais espéré vu la hype du moment. Pour ceux qui ne suivent pas la communauté SFFF anglo-saxonne, c’est une des « séries du moment ». On voit souvent passer cette série en recommandation et il sort régulièrement de bons avis dessus.

Certains le classent en urban fantasy, mais en fait non, pour moi ça n’en est pas. C’est de la fantasy d’inspiration asiatique dans un monde urbain qui prend source à la fois dans un coté Le parrain/Yakuza années 50-60 et dans les combats d’art martiaux, mais on est sur un monde secondaire avec beaucoup de magie que rien ne lie au notre.

Alors de quoi ça parle?
Une île longtemps coupée du monde, sur laquelle on trouve un matériau unique : la Jade. La Jade est un amplificateur de pouvoir magiques. Et en cela elle est très dangereuse. Elle ne peux être utilisée que par certaines personnes de certains sangs, et tout mixage a des effets dévastateurs qui tournent en général vers la folie.

Deux clans se partagent la production. Celui de la famille Kaul, le No Peak Clan, et celui de la famille Ayt, le Clan de la Montagne. Ils règnent sur la production de Jade depuis qu’ils sont eux qui ont défendu et sauvé leur île d’un voisin envahisseur il y a une 50ène d’année. Ils se partagent tout.

Mais depuis quelques années les choses ne sont plus stables.
Des deux leader originaux, un des deux est mort, l’autre très âgé et a perdu son influence. Et leurs successeurs actuels, la 3ième génération pour les Kauls (qui sont jeunes), la seconde pour les Ayt, a du mal à maintenir le status quo.

Les Clan se dirigent de cette façon ci : Le Pillar est à sa tête, en chef de famille, le Horn est le chef de guerre, chargé de la sécurité, le Weather Man est le conseiller politique qui fait le lien avec les autorités. En dessous on retrouve les Fists, qui dirigent chacun un quartier avec l’air de leurs Fingers pour le coté guerrier/baston, et aussi les Lanterns, les familles soutenant les Clan qui originairement accrochaient des lanternes à leurs porche pour signifier leur allégeance.

Nous suivons plusieurs personnages orbitant autour de la famille Kaul.
Sen est l’Ancien Pillar, l’homme de légende. Mais a plus de 80 ans il perd la tête progressivement, et donc a cédé sa place à Lan le Pillar actuel. Nous suivons également Hilo son petit frère qui est le Horn, Shae leur sœur qui c’est séparé de leur famille car elle a épousé un étranger et est allé faire ses études en dehors de l’île, et finalement Anden, le jeune cousin adopté, issu d’une branche « folle » et sang mêlé en plus ce qui le rend très sensible à la Jade et instable.

Lan est un Pillar juste et équitable. Homme raisonnable, peu enclin à la violence, il cherche toujours le moyen de résoudre les conflits de façon à ce que la paix l’emporte. Même dans sa vie personnelle il n’a pas cédé à l’appel de l’égo et a laissé partir sans ressentiment sa femme qui l’avait trompé avec le nouvel homme de sa vie alors que tout le Clan appelait à la chasse à l’homme.

Mais justement. Le problème c’est que si c’est idéal d’avoir ce genre de personne à la tête d’un Clan pour le bon-être de ses membres, à cause de ce que les autres considèrent comme sa « faiblesse » le Clan entier est en perte de vitesse. Son grand père ne supporte pas ses façons de faire trop douces et pacifiques pour lui. En gros Lan n’inspire pas le respect et l’influence du clan s’en ressent.

Sans parler du fait que depuis quelques années on a découvert une drogue qui permet à n’importe qui d’utiliser le Jade, et ça complique la vie des clans. Les grandes puissances veulent leur part du marché, la Jade est de plus en plus demandée à l’exterieur, et l’île est sous la menace d’une prise de pouvoir. Elle ne pourra certainement pas bien se défendre si un des gros empires voisins décidait d’attaquer maintenant. Du coup la politique s’en ressent, et la vie des Clan aussi.

En face des No Peak qui laissent un peu la situation se faire, le Clan de la Montagne n’a pas l’intention d’en rester la.
Depuis des années il rabote l’influence de No Peak « pour le bien de l’Île », il les affaiblit, il s’engouffre dans toutes les brèches, prenant de plus en plus de part dans le commerce de la Jade et dans la gestion de la ville.

Et ça Hilo l’a remarqué. A l’inverse de son frère celui ci est un homme d’action. Sa place en tant que Horn est mérité et ses hommes l’admirent grandement. Mais Hilo a du mal à se faire sa place dans le No Peak actuel car son frère n’aime pas trop sa façon agressive de réagir à chaque fois.
Hilo adore No Peak, il y est intiment attaché. En plus en tant qu’leader au premières loges il assiste impuissant à la perde de puissance de son Clan. Mais les autres plus haut dans le Clan ne semblent pas le remarquer. Il est toujours considéré comme le mouton noir de la famille, celui qui sur-réagis, celui qui apporte le malheur en se confrontant toujours au Clan de la Montagne.

Tout commence quand le Clan de la Montagne fait passer un message à Lan : il n’y aura de paix entre les deux quand si Hilo est retiré de son poste.
Lan est incertain. D’un coté il comprend que l’autre Clan n’aime pas Hilo qui leur complique la vie, mais il n’est pas totalement naïf non plus, il sait que si ils ne l’aiment pas c’est parce qu’il est dans leurs jambes et que leur but n’est pas le bien être de No Peak.

Entre jeux politiques, réalité du terrain, allégeances, traîtrises, argent et pouvoir, l’affrontement des deux Clan va prendre de l’ampleur tout au long du roman. Nos personnages vont être ballottés tout du long et tenter de survivre quand plus rien n’est sûr.

Pour ce qui est du système magique, j’ai trouvé ça très sympa car c’est de la magie qui a vraiment un coût.

La Jade n’est pas un moyen de faire des boules de feu ou autre. En fait elle permet de fortifier le corps et l’esprit. Une personne du bon sang avec suffisamment de Jade sera plus forte, plus rapide, plus résistante qu’une personne sans l’un des deux.  Elle permet aussi de fabriquer des bouclier physiques et mentaux, les 5 sens sont amplifiés avec tout les avantages que ça apporte (et désavantages aussi des fois). Les personnes pouvant utiliser de la Jade et appartenant aux Clans sont appelés les Green Bone, d’ou le nom de la série.

On ne peux pas amplifier les pouvoirs à l’infini. Chaque personne a un palier au delà duquel en rajouter ne pourra avoir que des effets négatifs. Tout dépend ensuite de la sensibilité à la Jade de la personne en question. Hilo qui n’est pas sensible peut en rajouter autant qu’il veut, ça ne fera juste plus aucun effet supplémentaire. Lan y est plus sensible par contre, du coup quand il en rajoute trop ça déstabilise son caractère, le rend violent et moins patient. Pour Anden c’est pire, vu qu’il est vraiment hyper sensible. Même être juste à proximité d’un grain de Jade lui fait autant d’effet que pour une autre personne l’ajout d’un chapelet.
Et ainsi de suite.

Dans l’ensemble on n’est pas du tout dans un roman d’action même si on a pas mal de scènes d’action tout du long.
Les combats sont un peu un mélange de fusillade de type « Le Parrain » ou film de gangster avec un coté art martiaux importants car les Green Bone sont obligé d’aller faire une formation de 8 ans dans un sanctuaire pour apprendre à supporter la Jade sans devenir fou. Ils y apprennent la discipline et les arts du combat.

L’ambiance général et le type d’intrigue ressemble beaucoup à Luna de Ian McDonald. Certes le background est très différent ce qui rend Jade City plus classique et moins excentrique que Luna (qui part un peu dans tout les sens à certains moment, mais c’est ce qui fait son charme). Mais je n’ai pas pu m’empêcher d’associer les deux dans ma tête durant toute ma lecture.

C’est peut être une partie des raisons qui ont fait que je l’ai moins aimé. En fait je repousse ma lecture du T3 de Luna depuis des mois et des mois parce que j’ai peur pour la fin et les personnages auxquels je me suis bien attaché. Et du coup ici peut-être inconsciemment je ne me suis pas autant attaché au personnages par préservation. Sans parler que dans la première partie de ce roman j’avais un peu l’impression qu’on m’avait forcé à retourner dans Luna alors que je n’étais pas encore prête à ça.

Dans l’ensemble le mélange gangster et Asie est vraiment très réussi. Ça donne un visuel très particulier, très « rétro ».

Je ne dirais pas que ce livre avait des défauts. C’est juste que je ne me suis pas vraiment sentie totalement concernée par les personnages.
Et j’avoue que certains tics de caractérisation des personnages du début m’ont fait froncer les sourcils et lever les yeux au ciel. Par exemple pour bien montrer que Hilo est un homme d’action agressif et créer un contraste avec les autres, on lui met une scène de cul explicite dans le premier chapitre où on le suis. C’est pas le premier livre où je vois ce genre de chose (dans L’Empire du Léopard par exemple) et je n’approuve pas . Ça me fait penser aux scènes de sexe obligatoires des films des années 80-90. Surtout qu’ensuite on oublie totalement ce coté la, on n’en parle même plus, du coup ça me semblait un peu « gratuit » (il y avait moyen de faire sans pour moi).

Finalement même si je n’étais pas totalement à fond dedans, j’ai tout de même passé un bon moment dans cette lecture. Je pense que l’ensemble est suffisamment original pour plaire à pas mal de monde, et c’est un peu dommage que je sois passé un chouilla à coté. Néanmoins si le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à vous lancer dedans 🙂

Un commentaire sur “The Green Bone Saga, book 1: Jade City de Fonda Lee

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :