Le porteur de lumière, tome 5 : Le Blanc incandescent, partie 1 de Brent Weeks

Bragelonne, 696 pages, 2020, Fantasy

Je ne le dirais jamais assez, préparez la suite quand vous sortez ce tome ci.
Encore, sur cette première moitié, le fait que ça soit juste le début de l’intrigue ne joue pas trop (quand même un peu). Mais sur la seconde à mon avis il est essentiel de la commencer en étant déjà bien dedans pour être sur de ne pas passer à coté juste par manque de temps pour se remettre dedans avant que le grand final débute. Et personne n’a envie de ne pas être dedans quand le grand final d’une série de ce genre débute (si on a apprécié les précédents, il va de soi), ça gâche tout, on perd tout le coté « tension » qui aurait du être accumulé lors de la lecture de cette première moitié.

Du coup je recommande mille fois : considérez ce (double) tome comme un tout, et lisez les deux parties à la suite même si ça vous semble long sur le papier. Au final il se dévore tellement que de toute façon il ne vous prendra pas plus de temps que les précédents, même avec plus de pages (la mise en page y fait beaucoup, il n’a pas énormément plus de pages que les autres en VO).

Ce tome reprend directement à la suite du précédent. Nous suivons donc principalement les trois points de vue différents habituels.
Gavin a été obligé d’accepter une ultime mission, il va devoir aller à la Tour des Cieux, qui fait le lien entre les Dieux et les humains et assassiner Orkham à l’aide de la dague magique qui lui a retiré ses pouvoirs.
De son coté Kip est avec sa petite équipe de réprouvés de la chromerie, en train de lutter contre l’avancée des armées du Roi Blanc. Teia est vraiment au cœur de la mission que le Blanc lui a donné, à savoir infiltrer l’Ordre de l’Oeil Brisé pour les détruire. Au dernier moment elle s’enfuit au lieu d’effectuer sa dernière mission : assassiner Gavin. Elle n’a maintenant que quelques jours avant qu’ils ne se rendent compte qu’elle n’est pas à bord du bateau de celui ci pour trouver qui est impliqué et s’en débarrasser.

Que dire de cette première partie?
Elle est totalement dans la lignée des tomes précédents. J’ai trouvé qu’elle faisait bien monter la tension petit à petit pour nous amener au premier grand point de ce (double) tome à savoir la fin de celui ci, un gros cliffhanger.

En gros on a vraiment le liant entre les intrigues mises en place avant, et le début de ce qui sera le grand final qui s’annonce énorme. Il s’agit donc de terminer toutes les intrigues secondaires qui ont lieu loin de la chromerie et de ramener tout ce beau monde au bon endroit quand tout va débuter. La grande question est : arriveront-il tous à temps pour pouvoir aider?

Et pour ce but ce premier demi tome joue très bien son rôle. J’était à fond dedans à la fin et j’aurais ragé si je n’avais pas eu la suite en main, vu le cliffhanger.
Mais le problème pour le lecteur qui connait bien cette série, c’est qu’on est habitué a avoir des tomes avec beaucoup plus d’intrigue. Les autres tomes complets sont bourré de retournement de situation, d’avancées spectaculaires, etc … Mais ici, pas vraiment en fait. On est sur un tome de mise en place, il n’y a pas d’autres enjeux finalement. Je vous rassure, tout y est bien sur, seulement tout est vraiment rassemblé dans la seconde moitié et son final explosif (une autre raison pour lire tout à la suite).

Du coup, seul, ce demi tome n’a clairement pas la qualité qu’on pourrait espérer d’un tome complet de cette série, et on voit bien qu’il n’était pas fait pour être séparé du reste. Néanmoins, c’est vraiment uniquement un problème du découpage, parce que si on prend l’ensemble, il est parfait dans son rôle. Quand on le termine on est en plein dans la tension nécessaire à l’arrivée du grand final qui se dessine tout proche.

Du coup, maintenant vous n’aurez plus aucun excuse pour ne pas lire la suite directement, sans attendre !
(D’ailleurs, comment on fait pour attendre avec un cliffhanger de ce genre à la fin? Moi j’ai pu)



Mes avis sur les autres tomes de la série
D’autres avis sur ce tome : Zina (Les pipelettes en parlent), Dup (Bookenstock);

4 commentaires sur “Le porteur de lumière, tome 5 : Le Blanc incandescent, partie 1 de Brent Weeks

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :