Les mondes-miroirs, tome 1 de Vincent Mondiot et Raphaël Lafarge

Mnémos, 427 pages, 2018, Fantasy

Petite déception sur ce livre, qui n’a pas vraiment réussi à me séduire.

Elsy et Elodianne sont des amies d’enfances. Toutes les deux avec des ambitions, elles ont choisi des carrières diamétralement différentes. Elodianne est devenu mage d’état, alors qu’Elsy vivote maintenant dans les bas fond de la ville en tant que capitaine mercenaire.

Les deux femmes vivent à Miricène, la capitale du pays des Arches, immenses constructions défiant l’imagination et qui sont l’oeuvre du dieu Prime, qui règne sur le pays avec ses prêtres.
Il y a une trentaine d’années, une des arches c’est effondrée, entraînant dans son sillage une contamination horrible qui transforme tout ce qui est touché en monstre (végétation incluse). Depuis c’est décontamination obligatoire pour toute personne rentrant en zone de vie, et la famine menace car tout l’extérieur se fait contaminer petit à petit.

Alors que la situation est plus ou moins stable, mais jamais joyeuse, la ville commence à se faire attaquer par les Blasphèmes, un groupe qui possède des armes inconnues et qui commence à terrifier la ville …

Elsy et Elodianne vont devoir mettre leurs différents de coté et s’allier pour tenter de trouver une solution au problème.

*****

Premier point qui m’a moins plu est le ton de ce livre. En fait je crois que je ne suis pas trop en phase avec le ton … familier(?) des conversations. Par exemple les deux personnages principaux s’appelle « connasse » (de façon amicale, pour rigoler, pas pour s’insulter) entre elles.

Je sais bien que si j’entendais les conversation à l’oral ça ne me poserai pas de souci, parce que c’est du langage de tout les jours actuel, mais les lire à l’écrit c’est vraiment un truc où j’ai plus de mal à vraiment me mettre dedans. Surement parce que ça n’est pas du tout habituel dans les livres. Mais surtout pour moi ça ne fait pas trop « fantasy ». J’avais des fois plus l’impression de me retrouver dans un contemporain au lycée que dans un royaume imaginaire. Ça me sort un peu du truc.
Je n’ai donc pas vraiment réussi à m’attacher aux personnages.

Un second point est apparu dés qu’on se met à suivre aussi les antagonistes à partir d’un moment. Je trouve que ça casse tout ici parce que ce ne sont que des gamins, pas du tout des vrai « méchants » alors qu’on était limite dans une ambiance digne d’un livre d’horreur juste avant. Ça m’a fait passer d’un mode frisson à un mode comédie/parodie en quelques paragraphes.

Résultat ce point m’a refroidie. Le début, malgré le ton qui ne me plaisait pas, avait quand même réussi à me tenir par son ambiance sombre. Et quand cette ambiance la c’est effondrée, j’étais vraiment déçue.

En fait je crois que cette déception venait aussi du fait qu’au final on n’a qu’une « petite histoire » dans un monde de fantasy, et que le background n’est pas vraiment exploité. J’aurais aimé en savoir plus sur la mythologie. D’où viennent les arches par exemple, ou qu’est ce que cette contamination, ou même trouver un moyen de résoudre ce problème pour le futur. Mais en fait cette partie la n’est pas du tout exploitée dans ce tome ci. « Dommage » est un mot qui revient beaucoup dans mes notes au cours de ma lecture.

Je vous rassure, malgré tout ce que j’ai dit la lecture n’était pas une corvée, je trouve que ça se lit bien. C’est juste pas « waou » ou pas émotionnellement chargé.
Je pense aussi que ma déception sur le manque d’exploitation du background va possiblement se résoudre dans les tomes suivants. En tout cas le cliffhanger de fin le laisse penser, et j’espère que les auteurs ne se louperont pas sur ça.

Bref, beaucoup d’occasions loupées finalement dans ce premier tome. Lecture mitigée et je ne suis pas du tout certaine que je lirais la suite un jour.



D’autres avis sur ce livre : XapurL’Ours InculteLe BibliocosmeBookenstockd’OmbrebonesTachan, Les chroniques du chroniqueur, …

12 commentaires sur “Les mondes-miroirs, tome 1 de Vincent Mondiot et Raphaël Lafarge

Ajouter un commentaire

  1. Effectivement y’a des partis pris qui peuvent rebuter, le langage et le worldbuilding survolé m’ont pourtant assez plu 🙂

    J'aime

  2. Ah mince :/ Il est dans ma PAL donc de toute façon je le lirai, mais ce que tu dis me refroidit un peu ><
    Je verrai bien si j'ai le même ressenti de toute façon mais au moins je suis prévenue ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :