Project Hail Mary (Projet dernière chance) de Andy Weir

Ballantine Books, 476 pages, 2021, Science-fiction
Il arrive en VF : Bragelonne, 480 pages, 6 octobre 2021

Vous aurez peut-être reconnu l’auteur de Seul sur Mars, il s’agit ici de son roman le plus récent. Son roman précédent, Artemis, n’avait pas eu le succès de Seul sur Mars, pas mal de monde ayant été déçu. Après c’est toujours dur pour un auteur de « surfer » sur un énorme succès. Le public en attends trop et on fini avec des reproches du genre « pourquoi c’était pas plus comme xxx? » ou « c’était trop comme xxx ! ».

Du coup j’avoue que de mon coté j’ai préféré attendre. Je voulais découvrir cet auteur, mais pas par Seul sur Mars que j’ai vu en film (je trouve que ça fait souvent redite quand on sait de quoi ça parle). Artemis ne me tentais pas (peut être à tors, mais bon, j’ai préféré attendre).

Du celui ci est donc arrivé à pic, il correspondait exactement à ce que j’attendais.

Du coup, Project Hail Mary alors, qu’est ce que ça donne?

Et bien c’est une réussite !

Je n’ai pas de comparaison avec les autres livres de l’auteur donc je ne peux pas dire si c’est mieux que le livre Seul sur Mars (même si j’ai vu le film), mais en tout cas il n’a pas à rougir de la comparaison de mon point de vue. Je vais quand même faire quelques comparaisons en supposant que le sujet général du film soit le même que celui du livre. (sans entrer dans les détails)

Ryland Grace se réveille à bord d’une navette spatiale, il est le dernier espoir de l’humanité contre une menace biologique qui va bientôt pousser la Terre dans un terrible age glacière, menaçant toute vie. Un espoir qui a dormi pendant très longtemps pour atteindre sa destination.

(ps > Je précise : la navette spatiale en question n’a rien d’un objet futuriste lointain, on parle de navette du genre Soyouz, car le livre se passe juste quelques années dans le futur )

Mais ça Ryland ne le sait pas, parce que quand il se réveille il n’a plus aucun souvenir de ce qui l’a entraîné dans cette situation. Et pour ne pas simplifier il découvre que les deux autres passagers de la navette sont morts, devenus avec le temps des momies desséchées …

Seul, perdu, sans avoir accès aux informations du vaisseaux qui sont verrouillées derrière les profils de feu ses accompagnateurs qui apparemment avaient un rang plus important que le sien, il va devoir découvrir ce qu’il fait la et essayer de s’en sortir.
Tout au long du récit, petit à petit, les éléments de son passé se dévoilent, et nous donnent du contexte sur le personnage et la situation sur Terre.

Mais heureusement pour s’en sortir il va pouvoir compter sur un nouveau compagnon. Un compagnon improbable, un compagnon qui n’a rien en commun avec lui, mais le meilleur des compagnons dans cette situation difficile.
Les deux personnages vont devoir s’apprivoiser, apprendre à communiquer, comparer leurs connaissances, pour avoir une chance de survivre aux événements devant eux.

C’était vraiment hyper touchant, sacrément drôle à certains moment, tout en étant très focalisé sur la science (comme Seul sur Mars).
L’ensemble est à la fois dramatique et intense, tout en restant fun et léger. Les dialogues sont très réalistes, même sur l’humour on n’est pas par exemple sur de l’humour à la Marvel qui arrive au pire moment, non. Ici c’est de l’humour pour relâcher la pression quand on a bien travaillé, qu’on est en stress, et qu’il faut bien de temps en temps penser à autre chose.

Ce livre était vraiment la définition même d’un page-turner !

Le personnage principal étant un professeur de science, il n’a rien d’autre grand astronaute, ni d’un grand sportif, on n’a pas ce coté « je suis mieux que vous ». Il est très humain et « normal » si on veut, sans capacités supérieures en dehors de celle de vouloir partager son savoir.

Le fait d’avoir un compagnon et de se retrouver avec deux personnages perdus dans l’espace rend l’ambiance très différente de celle de Seul sur Mars, et du coup rend ce livre très différent. (même si évidemment le coté science rassemble les deux).

Franchement c’était une excellente lecture.
Je lirai les autres livres de l’auteur maintenant, ça c’est sur !

2 commentaires sur “Project Hail Mary (Projet dernière chance) de Andy Weir

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :