Empire of the Vampire, book 1 de Jay Kristoff

Harper Voyager, 752 pages, 2021, Fantasy

Ce gros pavé n’était vraiment pas facile à lire en Vo avec son style à l’ancienne. On peut dire qu’il a demandé une concentration importante et un temps bien supérieur à celui que je mets normalement pour lire un livre de cette taille.
Mais ce temps a été du temps bien utilisé car il valait vraiment le coup. Aucun regret ! En fait c’est la lecture qui a fait la transition entre 2021 et 2022 pour moi et si j’avais réussi à la terminer avant la fin de l’année il serait facilement rentré dans mon top 10 de 2021 !

Je précise que si l’auteur est connu pour avoir écrit jusqu’ici des récits YA, ici ça n’est pas le cas.
Alors de quoi ça parle.
On est sur un récit du genre « personnage qui raconte son histoire ». Le tout dans une ambiance un peu comme un mélange du film le Pacte des Loups avec le jeu Bloodborn (ou la série de jeux Castlevania). L’ensemble bien sombre et violent, tout en restant très prenant.

Gabriel de León est le dernier Silversaint, un chevalier du saint ordre d’argent qui depuis des siècles combattent le mal la où il se trouve. Et depuis 27 longues années, il est partout.
Pourquoi? Parce que c’est à ce moment la qu’il a cessé de faire jour. La planète est plongée dans une nuit éternelle.

A plus de la trentaine, Gabriel est une légende vivante, même auprès de ses ennemis.
Il est l’homme qui a repoussé pendant des années l’avancée de l’empereur éternel, un ancien vampire qui a décidé de profiter de la nuit s’approprier le monde. Et malgré son échec au bout d’un moment face à l’armée des ténèbres, il a fini par réussir à s’en débarrasser des années plus tard.

Et pourtant, au début du roman il a été capturé. Emprisonné dans une tour du château de l’impératrice vampire qui a prit la place de l’Empereur éternel à sa mort, il pense sa dernière heure venue.
Mais en fait non, pas tout à fait. Avant d’en finir avec lui, celle ci souhaite qu’il raconte son histoire et sa fin, pour la postérité. Elle veut être connue comme celle qui a descendu le dernier Silversaint et entend bien connaitre tout ses secrets.

Elle lui envoi donc un de ses sbire, un vampire qui va revenir harceler Gabriel tout les soirs jusqu’à ce qu’il ai raconté toute son histoire dans les détails …

Je n’en dis pas plus parce qu’il n’y a pas besoin d’en dire plus. L’intrigue racontée se déroule sur plusieurs timeline parce que Gabriel ressent assez souvent le besoin de parler d’événements plus récents pour embêter son hôte alors que celui ci aimerai qu’il commence par le début, dans l’ordre. Gabriel cède à certains moments, résiste à d’autre. Et donc l’ensemble n’est pas vraiment linéaire.
Mais ça reste très facile à suivre, ce n’est pas fait pour embrouiller le lecteur mais pour donner plus de dynamisme à l’ensemble.

Ce que j’ai vraiment aimé a été évidemment le développement du personnage de Gabriel. Entre le jeune homme actif qui veut faire ses preuves et l’adulte désabusé buvant plus que de raison, il passe par de nombreuses phases dans sa vie. Et du coup d’une partie à l’autre du récit on n’a pas forcement l’impression de lire toujours la même chose (quand on change de période).
Et ça rend curieux en plus, de savoir ce qui a bien pu se passer pour lui faire perdre la foi malgré le fait qu’il ai été personnellement témoin de la réalité de celle ci à de nombreuses reprises et qu’il ai été le champion ultime de l’église pendant toutes ses années.

Gabriel est un personnage attachant. Il n’est pas un mauvais bougre et veut le bien, mais il connait la réalité du monde et si pour sauver ce qui est important il faut sacrifier des innocents voir un village entier, il le fera sans sourciller. Mais évidemment pas avant d’avoir tout tenté pour que ça ne soit pas le cas.

Je précise que si l’église dans ce monde n’est pas du tout les même symboles et histoire que la notre (la roue à la place de la croix, un premier disciple féminin ….) au final on est clairement sur une pseudo église catholique, ce qui renforce le coté historique de l’ensemble.

Franchement l’ensemble est excellent ! Si vous aimez ce genre d’ambiance, c’est vraiment le livre idéal. J’ai versé ma larme sur le final, et j’en aurai lu le double sans me lasser je pense.

Alors certes, le coup du personnage plus âge qui raconte sa vie on l’a déjà lu plein de fois, c’est un classique. Mais je trouve que ça marche particulièrement bien ici. Le jeu du chat et de la souri entre Gabriel et son vampire fait passer l’ensemble très rapidement, et j’avais vraiment envie d’en savoir plus sur la vie de ce personnage fascinant !

18 commentaires sur “Empire of the Vampire, book 1 de Jay Kristoff

Ajouter un commentaire

  1. J’avais mis l’auteur dans ma catégorie « pas pour moi » après ce que j’ai lu à propos de Nevernight, mais celui-ci peut être sympa. Et ce genre d’ambiance pourrait plaire à Madame Ourse (fan de Castlevania). Merci pour cet avis.

    Aimé par 1 personne

    1. Avant d’avoir vu la hype sur celui ci j’avoue que je n’avais aucune envie de lire ses livres. Mais à force de voir des gens qui aiment malgré la mauvaise réputation de l’auteur, j’ai quand même tenté.
      Et il est vraiment très bien celui. Je ne regrette pas même si c’était ardu en anglais !

      J’aime

    1. Hum, je ne sais pas si on peut parler de Anne Rice, parce qu’ici le vampires ne sont pas du tout « humanisés » et si certains utilisent un peu le coté séduction c’est toujours dans un but meurtrier sans scrupule sur le moment.
      En gros les vampires restent les ennemis, des monstres entièrement concentré sur leurs propre survie, il n’y a rien qui leur donne la moindre excuse dans leur comportement, ce sens la. En plus la très grosse majorité sont plus des zombies que des vampires intelligents.
      Du coup c’est vrai qu’on pourrait comparer ça a un livre/film sur les zombies, dans lequel certains seraient intelligent et auraient envie de conquérir le monde grâce à la nuit éternelle.

      Aimé par 1 personne

  2. Pas trop fan de l’auteur en règle générale, mais ce titre m’avait vraiment intrigué. Cela fait une éternité que je n’ai pas lu de bonnes histoires de vampires donc je me l’étais noté. Ton avis me conforte donc dès que j’ai l’occasion, je me l’offre ^^. Merci à toi ! 😀

    Aimé par 1 personne

  3. J’avais un peu mis de côté cet auteur dans mon esprit, car il n’écrit pas ce que je lis en général. Pour autant, ce livre là m’intrigue ! Ton article a éveillé ma curiosité

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est pareil, j’avais tenté Illuminae pour le fun et la forme marrante (rapports, emails … sur ce point la c’était sympa) mais ça n’était pas du tout ce que j’appréciais, trop « ado ». Du coup rien de tout ce qu’il a sorti depuis n’était arrivé dans mon radar jusqu’à celui ci !

      J’aime

  4. Je suis contente de voir que tu as aimé ! 😀
    J’adore la saga Nevernight de l’auteur, mais les autres séries qu’il a écrites ne me tentait pas. Du coup, je retiens celle-ci pour découvrir un autre de ses univers ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :