Lady Astronaut, book 2: The Fated Sky de Mary Robinette Kowal

Tor Books, 384 pages, 2018, Science-fiction
(ce livre arrivera surement « bientôt » en VF chez l’éditeur Denoël, qui a publié le premier tome l’an passé)

C’est vraiment une lecture similaire au tome précédent (Vers les étoiles que j’avais adoré, une de mes meilleures lectures de 2020)

Malheureusement, si j’ai toujours autant apprécié l’ensemble globalement, je l’ai quand même trouvé un peu en dessous. Je dirais un peu trop similaire au premier. On retrouve exactement les même problématiques mais répétés plusieurs fois avec le même type de résolution. Du coup au bout d’un moment ça fait un peu redite quand même. Même si ce sont des problèmes importants qui sont bien traités à chaque fois.

Contexte si vous ne connaissez pas le premier tome : Début des années 50, un météore tombe sur terre, déréglant le climat qui va devenir invivable pour les humains dans une 50ène d’année. Seule solution pour l’humanité : se déplacer temporairement, le temps que le climat se calme, dans l’espace.

Dans le tome précédent Elma, notre Lady Astronaut se battait pour que les femmes et les personnes de couleur aient leur place dans le programme spatial international. Elle a réussi son coup, a été la première a aller sur la Lune. C’était il y a 3 ans.

Maintenant, en 1961, elle travaille comme pilote dans la station spatiale installée sur place et qui héberge une 100ène de personnes. Ça peut sembler prestigieux dit comme ça, mais en fait non. Elle est juste la chauffeur du bus qui amène tout les scientifiques sur leur lieu d’expérience. Du coup quand on lui offre une place dans la première expédition vers Mars, elle saute de joie !!

Seulement ce n’est pas si simple.

Si ils ont besoin d’elle c’est que sa démarche publique auprès des média a très bien marché pour aller sur la Lune, et que le directeur de  l’International Aerospace Coalition voit ses budgets se réduire d’année en année au point qu’on ne va plus pouvoir continuer comme ça bien longtemps. Et c’est une catastrophe pour tout le monde ici, et surtout pour l’avenir de l’humanité toute entière.

Un groupe de pression devient de plus en plus actif. Il s’agit d’un groupe qui ne veut rien savoir de l’espace et qui veut qu’on concentre tout le budget a « réparer la Terre ». Ils ont peur par exemple des « germes spatiaux » que les astronautes ramènent sur Terre et qui vont contaminer tout les humains. Ces gens la n’ont pas compris qu’il était impossible de sauver la Terre …

Le programme spatial a donc besoin d’Elma pour refaire un programme de publicité et que tout reparte comme avant.

Mais le problème est que ça fait déjà un an et demi que les Astronautes s’entraînent pour ce programme ! Les équipes sont déjà formées, et il leur reste juste 6 mois d’entrainement avant le lancement. Du coup Elma va arrive comme un cheveux sur la soupe, sans l’entrainement nécessaire. Et surtout elle va remplacer quelqu’un … et il se trouve que ce quelqu’un est Helen, une de ses amies.

Sans parler du fait que l’ambiance sur place n’est pas au beau fixe. Non seulement c’est Parker, son Némésis du tome précédent, qui est à la tête de tout, mais l’Afrique du sud en plein apartheid a imposé une règle très injuste : sur les deux équipes qui vont partir, celle avec l’astronaute de leur pays devra être 100% blanche. Du coup le racisme est a son paroxysme.

Elma a en plus plein d’arrières pensées. Elle voulait démissionner de son poste sur la Lune pour enfin pouvoir voir son mari plus souvent (elle y va par période de 3 mois) et surtout pour fonder une famille … Bref, on est reparti pour un tour.

La place de la femme, le racisme, tout ces thèmes qu’on retrouve une fois encore.
Ils sont toujours traités de façon intelligente, où on voit les problème d’Elma a trouver le bon moment et moyen de luter comme elle aimerait pour faire changer les choses. Plus elle avance dans sa lutte plus elle se rend compte de ses propres privilèges vis a vis d’autres personnages et des choses injustes qui se passent autour.

Un élément que j’ai vraiment adoré est la modification de sa relation avec Parker. Je trouve qu’elle a été traité avec intérêt. Il reste un salaud, mais on a plus d’explication sur son fonctionnement, et pourquoi il agissait de cette façon ci. On comprend que Elma l’a peut être jugé un peu vite sur certains points. Il prend de la profondeur en gros, et c’est tant mieux.

Sinon c’est vraiment le même personnage d’Elma, avec ses problèmes d’anxiété et d’avoir l’impression qu’elle n’a pas sa place, qu’elle n’est pas assez préparée. Elle souffre vraiment de problème de confiance en soi. Mais tout ça n’est pas une nouveauté pour ceux qui ont lu le premier tome. Et c’est la que le problème est venu pour moi. Finalement c’est comme si on prenait la seconde moitié du premier tome, et qu’on la dupliquait en double. Il y a peu de nouveautés finalement sur ce point la. Du coup au bout d’un moment l’enthousiasme de la mission vers Mars a fini par être oublié et j’avais l’impression de lire un peu toujours la même chose sans que ça m’apporte d’élément en plus ni d’évolution du personnage.

Ce problème ne diminue pas l’impact des thèmes de l’ensemble, mais m’a fait quand même moins apprécier ce tome ci. Au final j’ai passé un bon moment, la lecture a été très fluide et très sympa. Mais il n’arrive quand même pas au niveau de Vers les étoiles.



Mon avis sur les autres tomes de la série
D’autres avis sur ce tome : Apophis, L’épaule d’Orion, …

17 commentaires sur “Lady Astronaut, book 2: The Fated Sky de Mary Robinette Kowal

Ajouter un commentaire

  1. Je crois que tous les avis que j’ai lu jusqu’à présent étaient plus ou moins déçus de ce deuxième tome. C’est dommage vu la qualité – à priori, je ne l’ai pas encore lu =X – du premier. Je serai curieux de ton avis sur la suite.

    Aimé par 1 personne

  2. Je comprends mieux en te lisant ce qui a pu t’agacer. Je trouve aussi pénible parfois quand un auteur recycle les mêmes idées d’un tome à l’autre sans forcément les faire évoluer. Je ne m’attendais pas par exemple à ce qu’on reparle « encore » de la question de la fondation d’une famille… et je ne suis pas toujours fan de la romance ou plutôt de la tendance de l’héroïne à placer à ce point son mari au-dessus de tout parfois… Heureusement que celui-ci la poussait dans le tome 1.
    Alors je lirai ce tome avec ces réserves en tête quand il sortira, mais je pense que l’intrigue générale sur la conquête spatiale continuera à me séduire, elle ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :