Planetfall, tome 2 : After Atlas de Emma Newman


Science-fiction, 384 pages, 2018 (Vo 2016), VF : J’ai Lu Nouveaux Millénaires

Ce tome est le second tome dans l’univers de Planetfall. Pourtant on est sur un tome très différent du précédent et qui peut se lire indépendamment.
Différent mais pas moins bon, au contraire. J’ai préféré ce tome d’ailleurs, je l’ai trouvé plus dynamique et prenant.

Planetfall était un planète-opera avec un mystère, alors que celui ci est du cyberpunk policier. En fait le seul lien entre les deux tomes est le fait que le personnage principal de celui ci, Carlos, est l’un des enfants abandonnés par un de leur parents pour embarquer sur l’Atlas (le vaisseau du premier tome).
Mais ce lien est très ténu donc il n’est pas nécessaire d’avoir lu le premier pour comprendre ce tome ci, toutes les explications nécessaires sont données.

Dans ce tome on suis donc Carlos qui devenu adulte est maintenant inspecteur de policer. Il est même l’élite des inspecteurs, celui qu’on envoie sur les cas les plus difficile et ayant besoin d’être résolu le plus rapidement possible.

Mais en fait Carlos est un esclave. Un ancien migrant qui a été recueilli et qui doit rembourser sa dette à l’état (qui l’a logé, nourri et instruit) en travaillant toute sa vie. Une fois qu’il aura remboursé cette dette il deviendra un citoyen, un homme libre.
Il y a plein de restrictions du à son statut. Par exemple il ne peux pas cohabiter avec quelqu’un, ni faire du sport, ni conduire des engins non réglementés, ni avoir des enfants … En plus chaque fois qu’il fait une erreur ou qu’il déplaît à ses supérieurs, une marque noire apparaît dans son dossier, et 3 marques signifient une année en plus de service.

Carlos est très intelligent mais il est aussi totalement blasé et on sent souvent le désespoir pointer dans ses paroles, le spectre du « sans espoir ».

Il est appelé sur un cas très spécial. En effet c’est le gourou de la secte dans laquelle il a passé toute son enfance qui est mort assassiné. Evidemment il est sous le choc, même si il a quitté cette secte il y a longtemps, cet homme a été limite plus un père pour lui que son vrai père biologique.
Cette secte est une secte de type « retour à la nature ». Ils refusent de se faire pucer, de faire imprimer de la nourriture, ils fabriquent eux même leurs vêtements et leurs habituations, ils cultivent leur légumes …

L’affaire est très lourde, car la secte est devenu très riche et influente, et en plus l’intrigue se déroulé à Londres alors il s’agit d’une ressortissant américain. Une armée d’avocat représentant les différents partis fait le pied de grue pour en savoir plus.

Il y a plein de thèmes intéressants comme le fait que dans une société ultra capitaliste on appartient toujours à quelqu’un. Carlos avait fuit la secte pour ne plus se soumettre à l’autorité de quelqu’un et c’est retrouvé dans une situation identique une fois ailleurs, même pire.
J’ai bien aimé le fait qu’en plus de l’enquête on en apprend de plus en plus sur le monde et le passé de Carlos au fur et à mesure. On comprend la complexité du personnage.

Bref, pour ceux qui connaissent un peu le genre Cyberpunk, on est totalement dedans. Les humains sont quasiment tous pucés, et la VR a prit une place prépondérante dans toutes les relations entre personnes.

L’enquête en elle même est typique d’un policier, avec indices, interview des personnes présentes, fausses pistes …
Le rythme est assez rapide, on n’a pas le temps de s’ennuyer mais on n’est pas sur un livre d’action pour autant, ce qui est un bon point.

J’ai passé un excellent moment ! Pour du cyberpunk je l’ai trouvé facile d’accès (j’ai toujours du mal à me mettre dans ce genre d’univers en temps normal, même si j’aime bien), les éléments arrivent petit à petit et ne rendent pas la chose obscure.
J’ai aussi bien apprécié le fait que l’enjeu n’est pas uniquement l’enquête, ça donne un plus à l’ensemble.

Au final une bonne lecture, je continuerais la série avec plaisir.

Mon avis sur le premier tome : Planetfall.

D’autres avis sur ce tome : Blackwolf, Yogo, …

2 commentaires sur “Planetfall, tome 2 : After Atlas de Emma Newman

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :