La Campagne des Ombres, tome 2 : The Shadow Throne de Django Wexler

Roc, 600 pages, 2015, Fantasy

En réalisant la chronique du T3 il y a peu, je me suis aperçue que je n’avais pas chroniqué le T2, du coup je me rattrape maintenant.

Changement de décor dans le second tome de cette série de Flintlock fantasy (Fantasy à poudre). Fini le coté colonial, bienvenue dans la capitale. On voit donc un autre coté de l’intrigue, plus politique. Ce coté ci aussi a été infiltré par les ennemis et la révolte populaire gronde …

Quelques semaines après la fin du précédent, nous continuons donc à suivre le Capitaine Marcus d’Ivoire et le Lieutenant Winter Ihernglass, comme dans le tome précédent. Les deux soldats sont dans la branche coloniale de l’armée du royaume.
L’histoire commence lors qu’ils arrivent enfin dans la capitale, ou leur grand chef, le colonel Janus bet Vhalnich, héros de guerre, se retrouve propulsé ministre de la justice.

Pour rappel Winter est en fait une femme qui se cache sous une identité masculine dans l’armée et qui a fini Lieutenant lors du tome précédent.

Les temps sont troublés pour le royaume, le roi se meurt.
Le dernier Duc, Orlanko, ministre du renseignement, a la mainmise totale sur ce qu’il reste de l’administration. Il est à la solde des ennemis du royaume et compte bien utiliser la mort du roi pour prendre le pouvoir. Pour cela il a un plan.

Le dernier héritier du roi est une jeune femme, Résinifia. A sa mort elle deviendra la première reine depuis des siècles. Mais la jeune femme cache un secret : elle est en fait déjà morte et a été ressuscitée par un démon qui l’habite maintenant. Un très lourd secret car les démons sont bien entendu très mal vus et personne n’accepterai de se faire gouverner par l’un d’eux.
Information que le Duc connait bien car c’est lui qui a organisé la survie de la princesse en l’offrant aux prêtres noirs.  Il compte bien entendu en profiter pour faire un chantage permanent sur Raesinia et gouverner dans l’ombre à sa place.

Mais la jeune femme n’est pas sans ressources. Elle a une identité secrète sous laquelle elle arpente les rues populaires et dont elle se sert pour faire bouger les choses.
Lors qu’elle met la main sur un homme avec un don étrange, capable de rallier à lui tout ceux qui l’entendent, elle décide de passer à l’offensive ! Elle ne comptait peut être pas aller si loin, mais ses actions vont déclencher une révolution populaire …

De leur coté, les deux personnages du tome précédent font leur vie. Janus a des plans pour contrer le Duc, car en fait il est au service du roi mourant depuis le début. La lutte entre les deux est le fond de ce tome. Marcus est nommé chef de la branche civile (police) de l’armée de la capitale et il devra tenter d’intervenir sans trop de dommages lors des manifestations, alors que Winter est envoyé espionner les révolutionnaires en reprenant son allure de femme … Le duc Orlanko compte bien réprimer la révolution dans le sang pour continuer à faire régner sa terreur.

Bref, une intrigue complexe, sur plusieurs fronts, très intéressante.

J’ai bien aimé l’ensemble.
Nos personnages sont tous du même cotés, mais chacun sera amené à prendre quelque fois des décisions qui iront à l’encontre des autres sans même s’en rendre compte (ou en étant contraint et forcé). Du coup la situation devient vite très chaotique dans la capitale. En fait les personnages sont vraiment emportés par le courant et ne peuvent que réagir pour essayer de survivre aux événements qui se précipitent.

Il y a une ambiance assez tendu durant tout le tome, des moments bien tragiques, mais rien qui pourrait faire basculer le tome vers la dark fantasy. Et j’aime bien ça, l’auteur arrive bien à nous faire ressortir tout ça sans que ça tombe dans le déprimant, on reste sur de la high fantasy. J’ai trouvé que l’ensemble était un bon page-turner au final.

L’ajout de Raesinia rajoute du piquant et une nouvelle façon de voir l’ensemble. J’ai trouvé son personnage intéressant et j’ai hâte de savoir ou la suite va pouvoir nous mener avec les différentes menaces et la révolution qui est maintenant plus qu’en marche.

Une belle réussite !

Mes avis sur les autres tomes de la série : Tome 1 : Les mille noms, tome 3 : The price of valor,

D’autres avis sur ce tome : Apophis, …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :