Journal d’un AssaSynth / The Murderbot Diaries, book 5: Network Effect de Martha Wells

Tor Books, 348 pages, 2020, Science-fiction

Un régal ! Le passage au format long est définitivement un succès.
Une intrigue plus touffue, un personnage qui évolue vraiment entre le début et la fin, un rythme régulier plus lent (moins d’action à la page) que dans les novella mais tout à fait agréable, rien ne m’a déplu dedans.

Alors, dans ce tome SecUnit (qui se surnomme lui même Murderbot, AssaSynth en VF) accompagne la fille de son humaine, ainsi que d’autres membres de la famille étendu et des amis, lorsque ceux ci se dirigent vers un centre de recherche sur une planète lointaine.
Mais lors du voyage, le vaisseau de transport est attaqué par des inconnus qui ne semblent faire parti d’aucune corporation et qui ont la peau grise très bizarre. ils prennent des humains et SecUnit en otage …

SecUnit se rend bien vite compte que le vaisseau avec lequel ces personnes les attaquent est celui de son ami ART (EVE en français) qui l’avait aidé lors de ses voyages dans les tomes précédents.
Mais une fois dedans il s’aperçoit qu’il n’y a plus aucune trace de lui car les pirates l’ont effacé lors de leur prise du vaisseau pour installer leur propre AI. Il sombre alors dans une fureur mélangé d’une énorme tristesse et décide de se retourner sauvagement contre les pirates qui ne savent pas ce qu’ils ont inconsciemment déclenché …

Quel plaisir de retrouver Murderbot !

Dans ce tome il est encore plus émotionnel que dans les novella précédentes. En fait il est même limite constamment en colère sur la première partie du roman. Il a bien l’intention de faire payer très cher aux pirates pour avoir supprimé son ami sans même se poser de question. C’est un changement énorme pour notre secunit qui était en général calme et sarcastique malgré le danger dans les livres précédents.

Pour autant l’humour n’est pas en reste, il y a des passages qui m’ont fait éxploser de rire et une fois que l’ambiance lourde du début retombe ça retrouve un peu son coté leger habituel. J’adore les dialogues dans cette série, ils sont excellents, et particulièrement dans ce tome ci qui joue limite plus sur les dialogues que les monologues !

Bref, j’ai passé un excellent moment.

C’est vrai que si je devais faire une remarque c’est le fait que sur un roman plus long, c’est peut être un peu plus technique sur le long terme.
La plupart des « batailles » que Murderbot subit sont de type informatiques et donc ça parle beaucoup de programme, de code, de killware, on a donc plein de vocabulaire qui est assez technique. Sans être obscur pour autant, je vous rassure, car tout a un nom « imagé » qui fait qu’on se représente bien visuellement ce qu’il se passe. Justement je trouve que l’autrice a vraiment trouvé un bon moyen de nous décrire des scènes totalement informatique sans perdre une personne qui n’y connaîtrait rien du tout.

Je n’ai jamais été perdue mais ça m’a demandé quand même une certains concentration. Mais je pense que c’était surtout qu’en VO les abréviations ne sont pas forcement hyper évidente au premier coup d’œil du genre TargetSysControl. Sans doute qu’en VF ça serait passé sans le moindre souci en fait, ici la VO a rajouté un peu de complexité.

Pour en revenir aux points forts, il y a vraiment des scènes d’exception à certains moment qui m’ont fait exploser de rire ou m’ont bien ému. Je me retiens de vous en sortir des citations, parce que ça va spoiler, mais c’est difficile.
Je l’ai lu en trois jours, j’ai voulu vraiment savourer ce tome que j’attendais depuis longtemps.

Je me suis régalée ! Martha Wells arrive une fois de plus à me donner exactement la lecture que j’attendais et réussi pleinement le passage au format plus long !

Mes avis sur les autres tomes de la série : tome 1 : All system red, tome 2 : Artificial Condition, tome 3 : Rogue Protocol, tome 4 : Exit Strategy, …
(Ces articles sont des récupérations de mon ancien blogger. La mise en page à souffert durant la manœuvre, je m’en excuse d’avance. Je n’ai pas vraiment eu le temps de modifier un par un les quelques 1000 articles, ça se fera peut etre avec le temps …)

D’autres avis sur ce tome : … (ça viendra surement avec la traduction)

Ce livre entre dans le challenge Summer Star Wars IX

Ce livre entre dans le challenge S4F3

4 commentaires sur “Journal d’un AssaSynth / The Murderbot Diaries, book 5: Network Effect de Martha Wells

Ajouter un commentaire

  1. J’ai survolé ce qui parlait de l’histoire pour ne rien me divulgacher – surtout que je n’ai pas encore lu la 4ème novella – mais je suis vraiment très content que ça ne perde pas en qualité avec la longueur et qu’on retrouve ce mélange de rire, d’actions et d’émotions. Vivement la traduction !

    J'aime

    1. Cet épisode est totalement indépendant vis à vis de l’intrigue précédente donc même si tu lis tout tu ne sera pas spoilé !
      Mais je confirme, c’est vraiment toujours aussi fun, j’ai hâte que vous puissiez en profiter aussi 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :