Innkeeper Chronicles, book 4.5: Sweep with Me de Ilona Andrews

Autoédité, 146 pages, Urban fantasy/Science-fiction, 2020

Ceux qui me connaissent savent que je ne loupe pas une publication du duo d’auteurs qui se cache derrière le pseudo d’Ilona Andrews.

Et c’est encore une fois une réussite avec cette novella vraiment fun parsemée de moments hilarants.

Dans cette série l’univers est peuplé de nombreuses races extraterrestres. Et il se trouve que la Terre se trouve en plein centre d’un des plus gros nœud de lignes reliant certaines des planètes et des peuples les plus actifs.
Mais les humains n’étant pas encore sorti de leur surface, et n’ayant pas encore réalisé l’existence des extraterrestres, un traité a été signé garantissant la neutralité de la planète. Les autres peuples n’ont pas le droit de se dévoiler aux humains et doivent séjourner dans des auberges spécialement conçues pour les abriter sans donner le moindre doute aux voisins.

Ce sont d’ailleurs des moments ou certains extraterrestres ont séjourné de façon illégale sur Terre qui ont donné la plupart des mythes et légendes actuels. Par habitude et souvent par incapacité à prononcer leur vrai noms avec notre palais, leurs peuples ont donc été nommé par les humains du nom de la légende connue chez nous.

L’héroïne de la série, Dina, et son compagnon, Sean, sont les heureux gérants de Gertrude Hunt, une de ces auberges très spéciales. Cette auberge est vivante et magique (ou alors d’une technologie tellement avancée qu’elle semble l’être). Elle tire son énergie de ses hôtes et en échange elle peut se reconfigurer à volonté pour satisfaire leurs besoins, que ça soit un environnement spécial, une autre atmosphère ou un moyen de dormir spécifique.

L’auberge ne sert pas que de lieu d’hébergement de passage pour ceux qui voyagent dans le coin, elle sert aussi et surtout de lieu neutre comme il en existe peu d’autres dans la galaxie. Du coup une bonne partie de sa clientèle sont des hauts placés des différentes planètes qui viennent ici pour faire des séminaires, se rencontrer pour des pourparlers de paix ou pour se cacher d’ennemis.

L’intrigue des tomes de la série tourne toujours plus ou moins autour des problèmes que peut rencontrer Dina dans ce genre de moments ou des peuples ennemis se retrouvent chez elle et ou elle doit tout faire pour éviter l’incident diplomatique qui pourrait se terminer en drame. On a une ambiance qui ressemble donc assez à celle des films Men In Black, très drôle, souvent invraisemblable et toujours fun !

Dans ce tome Dina est en attente du jugement de ses pairs. En effet lors de sa précédente aventure, elle c’est trouvée très près de dévoiler l’existence de ses hôtes aux humains. Trop proche d’après certains qui veulent lui retirer sa licence et son auberge magique.

Mais ce jugement n’est pas pour tout de suite. Car la fête de Treaty Stay, le traité qui a officialisé l’existence des aubergistes chargés de loger les extraterrestres quand ils sont sur Terre, arrive. Ce jour la Dina ne peux pas refuser un client.

Il se trouve qu’elle va en recevoir 3 très différents et que tout a l’air d’être fait pour que l’ensemble tourne à la catastrophe … Il y a un grand prédateur aux instincts de chasseur très développés se disant actuellement en retraite, une flopée d’une espèce de poulets philosophes qui adorent voler de partout et un grand seigneur d’une des espèces qui font le plus peurs aux aubergistes car leurs pouvoirs en lien avec la terre sont un peu équivalents à ceux des aubergistes et donc sont connus pour dénaturer le lien qu’ont ceux ci avec leur auberge sur le long terme …

Franchement cette série continue à être excellente.

Il y avait une scène au milieu qui était hilarante quand Dina doit gérer une équipe de Ninja qui essayent de pénétrer dans son auberge … J’en ai pleuré de rire.
Voir Dina essayer de jongler entre les différentes problèmes qui arrivent est vraiment super fun, surtout quand elle doit organiser une fête en empêchant le prédateur de manger les poulets.

J’adore aussi la diversité des extraterrestres à chaque fois très originaux et très intéressants. Leurs interactions sont toujours très sympa et ne tourne jamais totalement comme on se l’imagine au début. Les auteurs arrivent toujours à nous surprendre, c’est un très bon point.

Une excellentes lecture comme le reste de la série, je recommande et j’ai hâte que le prochain vrai tome sorte !

Mes avis sur les autres tomes de la série : tome 3 : book 3 : One Fell Sweep, tome 4 : Sweep of the Blade (tome hors série)
PS> Ces avis ont été récupérés automatiquement de mon ancien blog sur blogger, la mise en page n’est donc pas très agréable à lire

Ce livre entre dans le challenge S4F3

2 commentaires sur “Innkeeper Chronicles, book 4.5: Sweep with Me de Ilona Andrews

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :